⎮Les rencontres d’écriture ⎮

avec Stéphanie

 

J’ai rencontrée Stéphanie, photographe de gens joyeux et d’entrepreneures talentueuses, en septembre 2017.
Et depuis, elle est devenue une collègue, une amie, ma photographe “officielle” !
Aujourd’hui, nous passons un nouveau cap ensemble, en vous proposant ce nouveau format : Les Rencontres d’écriture.
Un temps pour échanger entre nous, comme une correspondance douce, mais aussi un temps pour partager avec vous nos parcours, nos vies, nos ressentis, et expériences.
Nous nous sommes proposées des sujets, et nous avons laissé nos plumes parler.

Deux styles, deux ambiances, deux écritures, pour encore mieux vous inspirer 😉

Vous retrouverez sur le Blog de Stéphanie mon texte et mon sujet du mois : Du rêve à l’éveil, il y a ce pas qui compte

Je vous laisse d’abord entrer dans le sien…

 

Réservée, timide… et entrepreneure. Et alors ?

 

 

Je suis de nature timide.

Quelle image te vient instantanément lorsque l’on évoque le terme d’«entrepreneure» ?

Avant de me lancer, je m’imaginais que pour être entrepreneure il fallait être une femme pleine d’assurance, de charisme, qui se lie facilement avec tout le monde et qui a un réseau de folie !

Quand tu sais qu’à une certaine époque, le simple fait d’aller chercher une baguette de pain à la boulangerie était une mission à elle toute seule et que le rougissement était pour moi une seconde nature, tu te dis que l’entrepreneuriat n’était définitivement pas fait pour moi.

Et pourtant…

Cette timidité était là, elle faisait partie intégrante de mon enfance (et fait toujours partie de ma personnalité) mais j’ai toujours voulu la dépasser et sortir de ma zone de confort, coûte que coûte.

Cela s’est matérialisé par des spectacles de danse, des cours de théâtre, de choisir mes études dans le commerce, partir seule à 19 ans en stage à l’étranger, devenir fille au pair à l’âge de 20 ans, travailler dans un hôtel en Angleterre pour perfectionner mon anglais, m’inscrire à des sorties où je ne connaissais personne et entamer la conversation, etc…

Pas à pas, je sentais que ma zone de confort s’étendait, qu’il me devenait de plus en plus facile pour moi d’interagir avec les gens.

 

La découverte avec la photo de portrait

Lorsque je me suis inscrite dans un club photo pour apprendre à maîtriser mon appareil photo reflex, j’y ai découvert la photo de portrait. Une discipline que je n’avais pas envisagée jusque-là mais qui m’a tout de suite plu ! C’était un moyen pour moi de rencontrer l’autre et de la / le mettre en lumière…

Cela a été un véritable challenge pour moi de maîtriser à la fois les réglages de mon appareil photo tout en cherchant à mettre à l’aise les personnes qui étaient face à l’objectif. N’étant ni blagueuse ni pipelette, j’avais le sentiment de partir de loin.

Néanmoins, connaissant moi-même ce sentiment de gêne face à la caméra, la mise en confiance avec mes « modèles d’un jour » m’était primordiale.

Progressivement, j’ai découvert des moyens d’installer la conversation, de créer du lâcher prise par le mouvement et le jeu.

Je me suis questionnée sur ce qui m’intéressait vraiment. Pour moi, c’était de découvrir la personnalité et l’histoire des personnes que j’avais en face de moi. Je leur posais des questions sur leur parcours, comment ils s’étaient rencontrés, une anecdote de vacances et la suite de la conversation devenait naturelle…

Avec le temps et l’expérience, j’ai pris de l’assurance et les conversations se font à présent très naturellement.

 

En quoi être timide ET entrepreneure est une force ?

Il y a 20 ans, être timide était plus un handicap pour moi qu’autre chose.

Maintenant, je l’envisage comme une force. En effet, être timide / introvertie m’a permis d’acquérir une grande capacité d’écoute, un sens aigu de l’observation, une certaine sensibilité, de développer mes ressentis par rapport aux personnes qui m’entourent.

Ce sont des qualités pour mes client.e.s qui se sentent écouté.e.s et compris.es. Je me connecte également à ma sensibilité pour ressentir la connexion qui émane des familles, des couples que je photographie afin d’en extraire des photos douces et pleines de vie.

L’entrepreneuriat requiert de se dépasser, de choisir un chemin hors des sentiers battus, de réaliser des actions qui nous font peur.

C’est comme si ma timidité m’avait préparé dès mon plus jeune âge au fait de me dépasser et donc de m’habituer à avancer pas à pas vers l’inconnu.

 

Sortir de ma zone de confort en tant qu’entrepreneure

Alors oui, bien sûr, les challenges sont nombreux lorsque l’on est timide / discrète et entrepreneure. Il est important d’aller vers les autres, de se rendre visible pour se faire connaître, ce qui engendre de l’inconfort.

Alors, pour créer du recul face à des situations déstabilisantes, j’ai décidé de voir l’entrepreneuriat comme un jeu. Un jeu de piste avec des missions à accomplir pour évoluer soi-même et faire avancer son activité.

Mon handicap s’est finalement transformé en atout où je peux à la fois créer, en tant qu’entrepreneure, une activité qui convient à ma personnalité et mes valeurs tout en étant challengée pour avancer en tant que personne.

Voici quelques pistes qui m’ont aidées à me dépasser depuis que je suis à mon compte :

  • Me faire coacher. Cela m’a vraiment aidé à chaque étape de ma vie d’entrepreneure. Je me suis sentie soutenue et cela me donnait l’impulsion d’oser faire des choses que je n’aurai pas faite seule.
  • Être en contact avec des entrepreneures avec qui je me sens bien. Avec lesquelles on s’entraide, on se soutient.
  • Passer à l’action (même si cela n’était pas parfait à mon goût) et que je reviendrai dessus pour l’améliorer
  • Prospecter des personnes avec qui j’avais envie de travailler
  • Ecrire mes pensées, mes ressentis
  • Noter mes avancées, mes fiertés, me rendre compte que j’avance et que j’arrive à dépasser mes limites

Vous l’aurez compris, de mon côté, être de nature timide / discrète lorsque l’on est entrepreneure m’apparaît comme une force. La vision de la femme entrepreneure pleine d’assurance, de charisme, qui se lie facilement avec tout le monde et qui a un réseau de folie a fait place à une femme qui, de par sa personnalité et son histoire, a les ressources nécessaires en elle (ou peut les trouver grâce à des accompagnements) pour proposer au monde ce qui la fait vibrer en ayant assez de persévérance et de volonté afin de dépasser ses propres limites.

 

Un grand merci Estelle de m’avoir permis d’écrire sur un sujet qui me tient à cœur : d’accepter qui l’on est tout en devenant la meilleure version de soi-même !

Toi aussi, tu es timide et entrepreneur.e ?
Quelle.s difficulté.s as-tu dépassé dont tu es la/le plus fière ?

 

La rencontre d’écriture se poursuit
sur le Blog de Stéphanie
avec le sujet qui m’a été proposé “créer sa vie rêvée”
Du rêve à l’éveil, il y a ce pas qui compte

 

Crédit photos : Talented Girls