Je ne sais pas combien j’ai fait de rencontres.
Je parle de celles qui comptent, de celles qui marquent.
Les uniques, et celles qui deviennent des relations.

J’ai fait de la rencontre et de la relation, un art de vivre.

Et puis, j’ai poussé le bouchon pour en faire un sujet de travail, au travers du format de rencontres Les Etincelles, et des conférences Ca Cogite.

De la pratique et de l’expérience.
Puis de la transmission à ma façon.

Depuis mon enfance, je me pose des questions sur comment fonctionnent les relations entre les humains. Ca a toujours été une réelle question, que je ne savais pas à qui poser d’ailleurs. C’est mon métier d’accompagnante et de coach, que je pratique de diverses manières depuis 2006 qui m’ont apporté – dans l’expérience – des réponses.

A la fin de l’année dernière, j’ai ouvert une nouvelle porte.
Celle de me laisser convier, approcher, inviter.
Oui, parce que je suis plus facilement celle qui propose, convie et invite à la rencontre. Et évidemment, quand on fait cela, il se passe plein de choses.

De nouvelles propositions de collaboration, des invitations à parler de relations et réseau, des personnes qui se rappellent de vous, mais surtout s’ouvre un nouveau champ d’expérience, qui me permet de remettre de l’équilibre – à l’intérieur et à l’extérieur.

J’ai vécu des conversations frissonnantes, avec des personnes que je connais peu ou pas.

Mes entretiens de coaching ont pris une nouvelle envergure, du pur kif.

Au sein des Etincelles “version augmentée”, je permets aux membres de tester leur propre format d’atelier ou de conférence.

Et je suis en train de finaliser une offre pour aider mes clients à créer leurs présentiels de A à Z (conférence, atelier, cycle de rencontres, réseau, etc.).
Des présentiels totalement intégrés à leur business et à leur façon d’être, et qui connectent avec leurs clients.

Il y a de la place pour de nouveaux modèles de travail, d’entrepreneuriat, de collaboration, d’animation, de liens entre nous.

L’aventure continue 🔥

Estelle

 

Crédit photo Harli Marten on Unsplash